Le Big Switch et Bluelock

Il y a quelques semaines, j'ai commencé à lire The Big Switch par Nicolas Carr. Voici un extrait du site qui est mort:

Il y a cent ans, les entreprises ont cessé de produire leur propre énergie avec des moteurs à vapeur et des dynamos et se sont connectées au réseau électrique nouvellement construit. L'énergie bon marché pompée par les services publics d'électricité n'a pas seulement changé le fonctionnement des entreprises. Il a déclenché une réaction en chaîne de transformations économiques et sociales qui ont amené le monde moderne à l'existence. Aujourd'hui, une révolution similaire est en cours. Connectées au réseau informatique mondial d'Internet, d'énormes usines de traitement de l'information ont commencé à pomper des données et du code logiciel dans nos foyers et nos entreprises. Cette fois, c'est l'informatique qui devient un utilitaire.

Le grand interrupteurLe changement est déjà en train de refaire l'industrie informatique, mettant de nouveaux concurrents comme Google et Salesforce.com au premier plan et menaçant des piliers comme Microsoft et Dell. Mais les effets iront bien plus loin. L'informatique bon marché fournie par les services publics changera finalement la société aussi profondément que l'électricité bon marché. On peut déjà voir les premiers effets? dans le transfert du contrôle sur les médias des institutions aux individus, dans les débats sur la valeur de la vie privée, dans l'exportation des emplois des travailleurs du savoir, même dans la concentration croissante de la richesse. Au fur et à mesure que les services d'information se développent, les changements ne feront que s'élargir et leur rythme ne fera que s'accélérer.

Le Big Switch est déjà une réalité. En janvier, Parcours déplace notre infrastructure de production vers Bluelock. C'est un nouveau monde (comme le dit la publicité sur la barre latérale).

C'est le complément parfait au logiciel en tant que service (Saas). Les entreprises SaaS pour lesquelles j'ai travaillé ont toujours fait pencher la balance sur le matériel et les équipes de personnes pour les soutenir. Bluelock est la bonne solution pour nous car nous pouvons développer notre activité sans nous soucier de notre infrastructure ou des énormes ressources qui vont avec. C'est sous-traiter l'inquiétant!

L'infrastructure en tant que service (IaaS) est un modèle commercial émergent qui vous permet d'acheter des ressources informatiques auprès d'un fournisseur IaaS à un coût fixe sur une base mensuelle. Avec l'IaaS, au lieu d'acheter une pile de serveurs et un SAN, vous pouvez louer soixante cœurs de processeur, deux téraoctets de stockage et soixante-quatre gigaoctets de mémoire et les payer sur une base mensuelle ou trimestrielle. Cet environnement est exactement ce dont parle Nicholas dans son livre. Nous achetons de la bande passante, de l'espace disque et de la puissance de traitement comme si nous achetions un autre utilitaire.

La plupart des fournisseurs IaaS fonctionnent VMware ou un système d'exploitation similaire à celui qui permet la virtualisation. Cette approche du système d'exploitation est la clé pour mettre une cale entre le matériel et votre environnement, ce qui lui permet d'évoluer, de se déplacer, d'être répliqué, etc. C'est aussi ce qui différencie un fournisseur IaaS d'un fournisseur de services ou d'un centre d'hébergement traditionnel.

Nous réalisons The Big Switch d'ici la fin janvier. Prenez une copie du livre et appelez Bluelock.

PS: Ce n'est PAS un article sponsorisé… juste quelque chose que je voulais partager car je suis très enthousiasmé par le déménagement!

11 Commentaires

  1. 1
    • 2

      Salut Mike,

      Bluelock is not paying for the post nor the sponsor spot. I provide some of my friends and colleagues with complimentary placement sometimes. Perhaps I should name it “Friends & Sponsors”.

      Bluelock is also here in Indiana – you’ll see that I try to help out with Indiana startups and technology companies.

      RE: Amazon:

      Amazon’s service are not Infrastructure as a Service, they are Web Services. The difference is that my environment isn’t pulling from ‘a cloud’ (Amazon’s term) where my environment is shared with hundreds or thousands of others.

      With Bluelock we will have dedicated servers, disk space, processors and bandwidth. We’re in a virtualized environment – so we can replicate our environment when needed.

      We have guaranteed SLA’s, Industry Standard Security Compliance, firewalls, intrusion detection, console access, 24/7 monitoring and support, vaulted backups, redundant power… you name it.

      Hope that helps! See Bluelock pour plus d'informations.
      Doug

  2. 4

    @Mike There’s overlap between the offerings of Amazon EC2/S3/SimpleDB and BlueLock. But generally speaking, they’re a lot different solutions, and target different audiences.

    You couldn’t setup an Amazon cluster without a decent amount of technical knowledge, and would need to architect something to manage the different EC2 instances. You also run into a number of problems that would need to be handled in the application, like the fact that EC2 instances don’t have static IPs, that there’s no local storage on the EC2 instance, that S3 storage is much slower than SAN or local disk, and that SimpleDB doesn’t accept SQL queries or allow complex joins. EC2 and SimpleDB are still in beta right now (with the latter in private beta), so there’s no SLAs — not exactly something that you would want to hinge your production critical business on.

    BlueLock basically gives you a drop-in replacement for a rack of Windows and/or Linux servers without the headaches of managing them, or re-engineering your application so it can be hosted at Amazon. You also get to talk to support engineers on the phone.

    That said, Amazon is a lot less expensive to get started with, and BlueLock may not be cost effective if you’re only running a couple servers. It’s also pay-as-you-use, whereas BlueLock pricing is more like traditional data centers where you setup a plan to pay for a certain amount of cpu/disk/bandwidth/etc whether or not you use all of it each month.

    Disclaimers: I know a few people that work at BlueLock. But I’m actively using Amazon S3 in production, am a big fan of EC2 (in the right cases), and am eagerly awaiting my SimpleDB private beta invite.

    • 5

      Thanks for the comments Ade. I was going to ask Douglas to write a post comparing and contrasting BlueLock to Amazon’s web services but no need now as you already did!

      P.S. You Indianians really do stick together, doncha? 🙂

      • 6

        Ha! Yes we sure do, Mike!

        It’s one of those regions that’s small enough that there are very few degrees of separation between 2 companies or people. We’re trying hard to solidify these relationships and organize regionally as well.

        It’s the perfect region to startup a tech company since the cost of living and tax benefits are so good. Compared nationally, it’s 20% less cost on average. That’s the word we need to get out! The MidWest attitude towards hard work and great service is a big difference as well.

        Petite Indiana is a new social network that has been started to better organize the businesses in the region.

        PS: I’m glad Ade stepped in. We’re moving to Bluelock so I don’t have to know all the differences 😉

        • 7

          @Douglass: It?s the perfect region to startup a tech company since the cost of living and tax benefits are so good. Compared nationally, it?s 20% less cost on average. That?s the word we need to get out! The MidWest attitude towards hard work and great service is a big difference as well.

          But then you have to live in Indiana godforbid…. (sorry, could’t resist ‘-)

          Anyway, sounds like you should go calling on the Chamber of Commerce as your next sponsor… 🙂

  3. 8

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..