Les journaux ne sont pas morts, vendre des nouvelles est mort

Journalisme NespapersDavid Winner, Robert Scoble, Scott Karp, Matthieu Ingram, et une tonne d'autres ont écrit sur le billet de blog de Robert, Les journaux sont morts.

Je vais aller plus loin… vendre des nouvelles est mort.

Là. Je l'ai dit. Ayant travaillé pendant plus d'une décennie dans l'industrie de la presse, je le pense vraiment. Le fait est que les journaux ne vendent plus de nouvelles dans la mesure où ils vendent de la publicité. Les nouvelles ont été secondaires aux ventes de journaux pendant un certain temps. Les journaux se coloraient pour vendre de la publicité. Les journaux ont automatisé des systèmes de pagination pour vendre de la publicité. Les journaux ont construit de nouvelles usines de journaux pour une publicité de meilleure qualité. Les journaux vendent désormais du publipostage, des magazines, des publications personnalisées… non pas parce qu'ils vendent des nouvelles mais parce que cela augmente les revenus publicitaires.

De nombreux journalistes seront irrités par mes propos. Je suis vraiment désolé parce que j'ai un grand respect pour les journalistes. Entrez dans n'importe quelle salle de rédaction, et vous verrez des budgets réduits, des rédacteurs en désavantage numérique, des journaux combler les lacunes avec AP contenu. Les éditeurs publient des annonces, pas des actualités. Les nouvelles sont le remplisseur entre les publicités, car les publicités rapportent de l'argent.

De nombreuses stratégies de diffusion dans les journaux placent en fait les annonces plus que les actualités… «Achetez le journal du dimanche et vous recevrez plus de 100 $ en coupons. Je ne peux pas imaginer ce que ressent un journaliste… être égaré par un coupon de 25 cents pour du papier toilette.

Cependant, je ne pense vraiment pas que ce soit très différent de l'évolution d'autres industries. Imaginez à quel point un machiniste devait être compétent pour sortir des ensembles de micromètres et construire des moteurs automobiles. Ces machinistes étaient des artistes, apprenant leur métier pendant de nombreuses années, fréquentant des écoles de métiers, apprenant la métallurgie avancée, les mathématiques et l'utilisation de machines lourdes. Devine quoi? Ils ont également été remplacés. CNC Les usines et la robotique ont remplacé des techniciens qualifiés. On peut maintenant concevoir sur un ordinateur et produire instantanément leurs pièces sans intervention humaine.

Cela signifie-t-il que les machinistes ne sont pas respectés? Bien sûr que non. Ils ont simplement été remplacés. Les journalistes sont également remplacés. Je sais, je sais… les journalistes sont responsables, éduqués, ils vérifient les sources, ils sont responsables de leurs propos. Tout cela est vrai, mais c'est l'économie qui l'emporte finalement. Regardez les nouvelles du soir ou lisez un journal et je vous garantis que vous verrez au moins une référence à un blog, une vidéo téléchargée ou un site Web. Les nouvelles ne sont plus découvertes et diffusées par les journalistes, elles sont découvertes par moi et vous et diffusées sur Internet.

Ce qui s'est réellement passé ici, c'est que les consommateurs avoir besoin pour la qualité achat les nouvelles sont parties. Les journalistes et les journaux étaient le moyen entre la société et les informations. Il n'y avait pas d'autres choix. Maintenant, les choix sont infinis et bon marché. La qualité a-t-elle diminué? Peut-être. C'est un peu comme comparer Wikipédia à l'Encyclopédie Brittanica. Wikipédia a exponentiellement plus d'informations et ne coûte pas un sou. Brittanica a une fraction des articles mais une meilleure qualité. À quand remonte la dernière fois que vous avez acheté une encyclopédie? Voilà ta réponse.

La vérité est que je peux écrire sur La nouvelle Blogbar de Google. Le message peut contenir des fautes d'orthographe et de grammaire, peut manquer de références, peut ne pas être aussi divertissant qu'il le serait sur la page Times Technology - mais il a atteint des milliers de lecteurs qui, honnêtement, ne se souciaient pas de ces choses. Ils ont apprécié que j'aie écrit à ce sujet et utilisent maintenant ce contenu pour améliorer leurs sites. Il n'a pas fallu un journaliste pour casser l'histoire.

Internet est le nouveau média qui remplace les informations sur les journaux et journalistes. C'est un peu triste, c'est un métier fantastique qui va disparaître. Il y aura toujours des journalistes, mais pas autant. Il y aura toujours des journaux, mais pas autant. Regardons les choses en face, cependant. Les journaux continueront de trouver d'autres moyens de vendre de la publicité. Ce n'est peut-être pas de l'encre sur des arbres morts, mais ils trouveront un moyen.

Les journaux ne sont pas morts, vendre des nouvelles est mort.

9 Commentaires

  1. 1

    >Newspapers now sell direct mail, magazines, custom publications?

    I can so relate to that. Our twice weekly paper has more flyers in on Tuesdays than it does pages of news.

    Much like the music and movie industries the newspaper industry has to find new ways to sell itself – make it a daily experience that people don’t mind shelling out a 1.50 for.

    This goes even more so for the small town local newspapers

    • 2

      I love your point regarding local news. I still enjoy our Business newspaper here locally as well as my Community newspaper. They still have a great advantage over the net – their connection to the community.

      Ironically, all the large newspapers continue to sell to huge giants who decentralize the news further. Here in Indy, the Star is owned by Gannett. Gannett continues to cut local resources and try to push more to corporate through system integration. It’s cutting the paper off from the community, though. Suicide.

      It’s simply not worth it for me to buy the paper. I did so EVERY DAY for over a decade. I can honestly say that I’m no less informed getting my news for free online.

      • 3

        In Canada – especially Ontario tous the small newspapers are owned by one of two media news giants. I don’t think there are any truely independant newspapers of any consequence left in the small to midsize towns or cities.

        This happned ove the last five to ten years where the two giants went on a buying spree. I think we really lost something valuable when that happened.

  2. 4

    Nice article! I don’t think that this should be a huge surprise- every since the web started killing classifieds newspapers have been in trouble, or should have at least realized trouble was on the way.

  3. 5

    The problem is newspapers have not SOLD the news for decades. Once there were newspaper wars over hot stories. When was the last war of this type anyone can remember?

    The newspaper’s top editor should also be its best salesperson and chief marketing officer. A trip to any large newsstand can prove that this is not the case in today’s world.

    Look at the front covers of the magazines on the newsstand compared to the front pages of the newspapers displayed there. One might argue that many of the magazines use “cheap 78-Ways-to-Refresh-Your-Sex-Life tricks” to sell readers. Still there is no denying that newspapers systematically under sell their news and feature content to readers. It’s almost as if we work to make the front page more boring and less relevant than it needs to be.

    Editors will argue that being “promotional” cheapens their enterprise. I would argue that the best, most important, investigative reporting that wins this year’s Pulitzer is of little value if the vast majority of the newspaper’s customers do not bother to read the series.

    We must get good at selling the news again. We must get good at telling readers what’s in it for them if they read.

    In the end we must be excited about the news and other content we are delivering daily, weekly and monthly ourselves and then communicate that excitement in an infectious way to those we hope to reach and influence with the news. If we as editors perform this task, the dollars will follow and newspapers (no matter how they get delivered) will thrive.

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..