21 conditions marketing pour impressionner / ennuyer vos collègues

snob

snobJ'étais assis à la maison en train de lire ce soir. Je suis un gars assez simple, donc chaque fois que je frappe une nouvelle terminologie, je clique souvent sur Wikipédia pour comprendre ce que je lis. J'y monte aussi depuis des années… alors après avoir lu ce que c'est, je lève les yeux au ciel et je recommence à lire.

La raison pour laquelle je lève les yeux est que les auteurs (en particulier les auteurs marketing) se sentent toujours obligés d'inventer de nouveaux mots pour que nous puissions apprendre et remplacer les vieux mots ennuyeux. Je suppose que cela leur permet de se sentir plus intelligents pendant que nous nous replions sur l'insuffisance.

Voici quelques-uns de ces termes:

  1. Médias payants - On appelait ça publicité.
  2. Médias acquis - On appelait ça Bouche à oreille.
  3. Médias appartenant - On appelait ça relations publiques.
  4. Traffic - On appelait ça circulation or téléspectateur.
  5. Gamification - On appelait ça récompenser, loyauté, badge or systèmes de points. Les badges Boy Scout datent de 1930, ce ne sont pas des gens nouveaux.
  6. Plus d'engagement - On appelait ça lire, écouteou visualisation (et ensuite… commentant)
  7. le marketing de contenu - On appelait ça écriture.
  8. Appel à l'action - nous avions l'habitude d'appeler cela une bannière publicitaire. Ce n'est pas parce que c'était sur notre propre site que nous avions besoin d'un nouveau nom.
  9. Accélération - nous avions l'habitude d'appeler ça promotion.
  10. Graphique - (par exemple, Social Graph), nous avions l'habitude d'expliquer cela comme des relations.
  11. Autorité - nous appelions ça popularité.
  12. Optimiser - nous avions l'habitude d'appeler ça l'amélioration de.
  13. programmation - nous avions l'habitude d'appeler ça l'organisation.
  14. Cartes de pointage - nous les appelions tableaux de bord.
  15. Analytique - nous les appelions rapports.
  16. Actualisé: Personnes - nous les appelions segments sur la base de profils comportementaux ou démographiques développés par les fournisseurs de données.
  17. Infographies - nous les appelions pictogrammes, quelquefois illustrations de donnéesou affiches . Nous accrocherions les plus cool dans nos cabines (euh… postes de travail).
  18. Verbiage - nous les appelions paroles.
  19. Whitepaper - nous venons d'appeler ceux-ci papiers. Ils ne sont venus qu'en blanc.
  20. Humanisation - nous n'avions pas l'habitude d'appeler ça quoi que ce soit ... nous devions répondre au téléphone ou à la porte en personne.
  21. Ajoutée: Marketing contextuel - Nous appelions ce contenu dynamique ou ciblé.

Il y a aussi d'autres grands mots… hybride, fusion, vitesse, démocratisation, cross-canal, modèle, agrégation, syndication, accélération…

Ces gars-là doivent abandonner Google+, dormir un peu et le réduire au vocabulaire de 8e année dont nous nous souvenons. Pourquoi les humains ont-ils besoin de toujours changer? Peut-être que l'appeler par quelque chose de nouveau signifie que nous avons en quelque sorte évolué? (Je ne l'achète pas, n'est-ce pas?).

Je pense que la plupart des entreprises ont encore du mal avec une simple stratégie de marque ou un diplôme d'un site Web de merde, sans parler d'un campagne médiatique gagnée accélérée hybride dont la vélocité est amplifiée par l'engagement humanisé.

En toute honnêteté, je suppose que je suis aussi coupable. j'ai un nouvelle agence média, pas une entreprise de marketing. C'est vraiment plus un agence de marketing entrant… Mais j'ai parié qu'il y aura toujours les nouveaux médias, mais entrant pourrait être remplacé par un nouveau terme stupide comme aigu.

Vous savez, par opposition à obtus.

15 Commentaires

  1. 1

    Sauf que je pensais que le «marketing de contenu» consistait à «vendre de l'écriture». Ou plus précisément «vendre des contenus déjà écrits».

    Je déteste l'admettre, mais j'en ai utilisé au moins 7 1) sans y penser ou 2) avec un visage complètement impassible.

  2. 3

    Cet article m'a fait sourire, j'utilise certains de ces termes depuis des années et d'autres pas du tout… encore! La segmentation et les segments de marché ont toujours été un terme marketing sûrement ... certainement celui que j'utilise depuis 20 ans de toute façon!

    • 4

      Salut Paula!

      Je me souviens quand les types comportementaux ont été inventés et que nous avons simplement fait des «requêtes» et personnalisé les campagnes en fonction de ces «types». Je ne me souviens pas de l'avoir appelé segmentation à l'époque - bien que cela ait pu exister! Puis plus tard, nous les avons appelés «personas»… peut-être que cela aurait été mieux à énumérer!

      Merci!

    • 5
      • 6

        Merci Douglas, mon préféré dans la nouvelle liste doit être Autorité remplaçant la popularité, donne juste un tout nouveau sens à la profondeur de la connaissance, ce qui peut ou non être le cas bien sûr, mais sonne bien! 🙂

  3. 7

    La recherche d'emploi est considérée comme une campagne de marketing et non comme une candidature à un emploi. Je n'ai pas vu de «personnalisation de marque» qui était autrefois appelée «qualifications» en se référant à un candidat potentiel. Aujourd'hui, tout le monde a une «marque» qui était autrefois son «identité» ou ses «compétences clés» ou ses «atouts majeurs». Oh, un autre concerne les «documents marketing», anciennement appelés CV ou biographie, désormais également appelés «profil [en ligne]». Un «travail» est une «opportunité» et un «problème» est un «défi». Le «personnel» s'est transformé en «ressources humaines» qui se sont transformées en «acquisition de talents». Et ainsi de suite… ..

  4. 8
  5. 10

    C'est drôle et très vrai dans la plupart des cas! Mais je pense que les spécialistes du marketing essaient de parler sur un langage compréhensible par leurs clients et «grand public du marketing». C'est comme un système sygnal moderne.

  6. 12

    Je rencontrais hier un agent qui s'intéresse aux blogs et au marketing en ligne. Elle m'a dit que je parlais comme les gens qui ont créé son site de blog. Allez-moi réfléchir à ma vraie passion …… le marketing. J'imagine qu'après avoir lu tant d'informations sur des sujets liés au marketing, il suffit de saisir le vocabulaire sans le remarquer.

  7. 13
  8. 14

    Excellent article et tellement vrai sur les gens qui pensent que les choses «doivent» évoluer. Il semble que ce soit dans la nature des gens de relier l'innovation à tout ce qui est nouveau et amélioré - apparemment cela inclut du vocabulaire. Un autre bon point cité par un article de socialmediatoday était «synergie» qui remplace désormais «travail d'équipe». (http://socialmediatoday.com/node/397449&utm_source=feedburner_twitter&utm_medium=twitter&utm_campaign=autotweets

  9. 15

    Salut Doug,
    Un consultant expérimenté avec qui je croise aime utiliser le mot «bifurcation» à chaque troisième phrase. Je ne peux pas simplement dire «alors nous les avons divisés en deux groupes». Je suppose que vous pouvez facturer plus lorsque les gens ne vous comprennent pas.
    Je ne serais pas d'accord avec un «appel à l'action». J'ai des livres de rédaction des années 1920 qui ont des chapitres consacrés à la création d'appels à l'action convaincants. Quiconque l'utilise comme synonyme de «bannière publicitaire» n'a pas une solide expérience en marketing.
    Jimmy

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..