Suis-je un trou A **?

La règle sans trou du cul par Robert Sutton

Suis-je un trou **?

Les lecteurs de mon blog me défendent généralement et parlent du respect, de la passion et de la compassion que j'essaie de fournir à travers mon blog. C'est définitivement un personnage que je projette et que j'essaye de perfectionner chaque jour. Les articles de blog ont l'avantage de la pré-planification (même si dans le passé, j'ai été assez brutal), mais la vraie vie ne fonctionne pas tout à fait de cette façon.

J'ai toujours eu un appétit vorace pour l'information. Je me fâche quand quelqu'un d'autre propose une nouvelle technologie dont je ne sais rien. Après une journée de travail, je m'enterre dans Internet à la recherche de tout et de rien sur la planète. je souhaitez pour tout savoir. je souhaitez d'avoir un avis sur tout (et je le fais habituellement).

Avec mes collègues, cependant, je travaille dur pour reconnaître où commencent et où finissent les limites de mes responsabilités. En guidant certaines des stratégies les plus importantes de notre entreprise, je ne peux pas me permettre d'être à chaque réunion et de mettre mes 2 cents dans chaque conversation. Nous avons embauché des employés plus compétents et connaissant leur métier que je ne le serai jamais. Bien que passionné, je dois me détacher et me concentrer sur les domaines où je peux et dois avoir un impact.

Cette semaine j'ai labouré La règle du non-trou du cul: construire un lieu de travail civilisé et survivre à celui qui ne l'est pas by Robert Sutton. Pas depuis la lecture Serpents en costume: quand les psychopathes vont travailler, ai-je été tellement fasciné par un livre sur le comportement et la psychologie au travail.

Pendant des années, j'ai assumé (personne ne m'a donné) le stress du succès ou de l'échec d'une organisation. J'ai vu beaucoup de mes collègues être rongés vivants par le stress du travail et j'ai moi-même subi de terribles revers.

Peut-être que je m'adoucis avec 2 décennies de drame en milieu de travail derrière moi, mais le fait est que je suis tout aussi passionné par le travail que je fais aujourd'hui qu'il y a dix ans. Je n'excuse pas ma passion et je ne la cache jamais. Cependant, j'ai grandi pour devenir émotionnellement attaché aux problèmes et aux responsabilités dont les collègues vont conduire la définition et l'exécution.

Le résultat est le succès! Je dépasse mes objectifs du 4e trimestre en ce moment, ce qui a un impact énorme dans mon entreprise et je ne suis pas (entièrement) considéré comme un trou ** comme je l'ai peut-être été dans le passé. Je fais confiance aux gens pour prendre des décisions autour de moi, même si je ne suis pas d'accord. Je ne mettrais jamais l'entreprise ou un client en danger, mais je veux aussi que les gens n'aient pas à regarder par-dessus leur épaule ou à s'inquiéter de ce que pourrait être mon opinion.

En restant émotionnellement détaché de décisions qui ne sont pas les miennes, cela me donne beaucoup plus d'opportunités d'améliorer les domaines de responsabilité que je am contrôle. Alors, voici mon conseil pour avoir plus de succès au travail demain:

  1. Arrêtez de vous soucier du travail que quelqu'un d'autre est responsable de faire.
  2. Donnez votre avis lorsqu'on vous le demande, sinon gardez-le pour vous (sauf si cela met l'entreprise ou les clients en danger).
  3. Apprenez à être émotionnellement détaché des décisions et des processus qui ne vous appartiennent pas.
  4. Concentrez-vous sur le travail que vous peut faire la différence avec.

Vous serez beaucoup plus heureux, votre employeur progressera plus rapidement et les gens ne vous traiteront pas d'un trou **.

Commandez la règle No Asshole sur Amazon

7 Commentaires

  1. 1

    Je ne savais pas que cela allait être un article de blog à part entière. Je m'attendais à quelque chose comme un sondage de lecteur et je pourrais simplement cocher le bouton rapide oui ou non et passer à autre chose.

    Je plaisante monsieur. Bon message. C'est vraiment difficile pour moi d'abandonner certaines choses, mais comme vous, je pense que j'apprends à le faire de plus en plus chaque jour.

    Je devrai peut-être vous emprunter ce livre, mais ce serait le livre numéro 4 que je suis en train de lire.

  2. 3
  3. 4

    J'espère juste que vous ne pensez pas que je suis un trou pour manger le dernier petit gâteau à la Bean Cup! Je plaisante, vous et moi savons tous les deux qu'il y en avait des dizaines encore disponibles après mon départ 🙂

  4. 5
  5. 7

    J'ai remarqué cela un peu ces derniers temps au travail. Les collègues qui sont tellement absorbés émotionnellement par ce qu'ils voient sont les mauvaises décisions qu'ils ne peuvent finalement pas contrôler. Cela se traduit par une mauvaise attitude, un mauvais langage corporel, un épuisement professionnel et cela doit affecter leur propre qualité de travail. Pire encore, je suis sûr que la direction en prend note.

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..