Les journaux évaluent toujours mal leur valeur

Cela faisait un moment que je ne faisais pas de discours sur les journaux. Depuis que je suis issu de l'industrie, c'est toujours dans mon sang et le sera probablement toujours. Le premier journal pour lequel j'ai travaillé est en vente, et le journal local ici est à bout de souffle. Comme beaucoup, je ne lis plus le journal, à moins de voir un article recommandé via Twitter ou l'un des flux que je digère.

De ce mois Magazine .NET mentionne un court article sur la façon dont Google et les micropaiements peuvent essayer de enregistrer l'industrie de la presse. Il semble que Google ait soumis une recommandation à la Newspaper Association of America sur un plan d'utilisation des micropaiements. Pour être honnête, je pense que c'est une idée terrible. Journal en ligne le lectorat ne va pas très bien - je ne pense donc pas que demander un sou ou deux soit la réponse.

Les journaux ignorent leur valeur. La presse libre a une histoire colorée dans ce pays… jusqu'à 40% de marges bénéficiaires pour avoir pressé des publicités dans tous les coins du journal. Allez dans n'importe quelle salle de conférence de journal et la discussion porte uniquement sur les revenus publicitaires et sur la façon de continuer à imprimer de l'encre sur des arbres morts pour le profit. Allez voir n'importe quel magnat du journal et tout est question de savoir comment réduire le personnel, réduire les coûts du papier journal et - seulement maintenant - comment commencer à générer des bénéfices en ligne.

L'incroyable talent des journalistes pour creuser profondément et écrire des articles profonds qui à la fois divertit les gens et maintiennent notre démocratie sous contrôle est vide de toutes ces conversations. Il y a quelques années, j'ai dit ça vendre des nouvelles est mort… Je repense cela maintenant.

Voici mon conseil aux journaux:

Ne vendez pas votre contenu aux lecteurs. Au lieu de cela, vendez votre contenu à des portails, des sites Web et des entreprises. Permettez aux sites Web de trouver et de filtrer les informations qu'ils souhaitent afficher, permettez-leur d'intégrer le contenu dans leur propre site et permettez-leur de le présenter comme ils le souhaitent… à un coût.

Les journaux sont peut-être devenus des supports publicitaires efficaces au fil des ans, mais ils doivent revenir à leurs racines… en fournissant un excellent contenu avec les écrivains les plus talentueux de leurs secteurs et régions respectifs.

Le processus de conduite d'une histoire de l'idée à l'impression est un processus incroyable qui, à mon avis, a été détruit ces dernières années. Les journaux doivent retourner à leurs racines s'ils souhaitent survivre. Permettez aux journalistes de se faire un nom, payez-les pour la performance de leurs contenus, permettez-leur d'être des rock stars. Cela ne veut pas dire que les journalistes doivent vendre leur âme… ils comprennent l'importance d'une bonne réputation.

118052580_300.jpg J'aimerais personnellement compléter le contenu sur Martech Zone avec du contenu de journalistes professionnels afin que les sujets et le contenu soient à la fois larges et profonde… tout en réduisant les coûts.

Ceux qui ne font pas partie de l'industrie voient déjà l'opportunité. L'ami Taulbee Jackson a lancé Services de contenu numérique Raidious, et son entreprise emprunte à la fois des processus et des talents à l'industrie de la presse. Ironiquement, le le journal local a fait un article au démarrage.

Je ne sais pas s'il y a un espoir pour les journaux de se sortir de cette ornière. Je n'aimerais tout simplement pas voir le talent de ces organisations se perdre. Un contenu de qualité est difficile à trouver aujourd'hui… d'où le besoin de moyens de recherche et de médias sociaux de plus en plus sophistiqués. Les journaux pourraient combler le fossé, conserver leur talent et revenir à la rentabilité.

3 Commentaires

  1. 1

    Doug,

    I think you are right on with this one. The newspaper industry was (and should be again) in the news business, not the advertising business. Why not leverage what they already have – reporters – and give them an infrastructure for peddling their craft. The model would be similar to real estate agents who align with particular agencies.

    Merci.

    Curt Franke, BitWise Solutions

  2. 2

    You say newspaper online readership "isn't doing very well." According to Quantcast:

    NYTimes.com -> 45th ranked site
    LATimes -> 110th ranked site
    SFGate.com -> 133rd ranked site
    WashingtonPost.com -> 152nd ranked site
    NYDailyNews.com -> 160th ranked site

    Considering that these are local sites (although these do have national appeal), and considering these ranks are against sites like facebook, google and yahoo, I would say readership is pretty good. Their ability to monetize is a whole different question.

    • 3

      @Halwebguy rank is a snapshot, please look at the trends on these companies. Nytimes tanked in 2009 and only recently started to build readership online. Latimes is flat over the last year. SFGate has been flat for 2 years. Washingtonpost.com has really slid downward over the last year. NYDailyNews.com is the only one that appears to be growing well.

      Keep in mind that pulling out a few top sites doesn't tell the tale of the entire industry, though! I'm reading some of these sites that you speak to… but I'm doing it because I cancelled the local paper and stop reading it every day. Overall, online newspaper readership continues to decline.

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..