Je pourrais toujours m'abonner au journal si…

Journal

Bateau de journauxCertains d'entre vous qui connaissent mon parcours comprennent que j'ai travaillé dans l'industrie de la presse pendant plus d'une décennie. Certaines de mes plus grandes réalisations ont été dans l'industrie, tant sur le plan professionnel que technique. Cela m'attriste vraiment que les journaux se fanent… mais je ne pense pas que ce soit une mort, c'est vraiment un suicide.

Les journaux ont regardé les petites annonces se diriger vers eBay et Craigslist. Avec arrogance, ils n'ont pas pensé prendre une partie de leurs bénéfices et investir dans des enchères en ligne ou des petites annonces. La chose étonnante à ce sujet est qu'ils détenaient la carte ultime - la géographie. Si les journaux avaient trouvé un moyen d'exploiter les petites annonces en ligne dans une solution régionale, je pense qu'ils auraient pu tenir le coup. Il est trop tard maintenant… chaque système de petites annonces en ligne réussi a une composante régionale.

Alors, comment pourrais-je encore m'abonner à un journal?

Si leurs éditeurs arrêtaient de tirer des tonnes de conneries AP, leurs rédacteurs en chef arrêtaient l'édition, ils arrêtaient de laisser aller les talents locaux et ils ont commencé à laisser leurs journalistes s'exécuter librement. En d'autres termes - s'ils arrêtaient d'être stupides sur l'application de «la ligne du bas» et utilisaient le talent qu'ils ont, je serais là pour eux.

Preuve? Juste lire Le blog de Ruth Holloday quand vous en avez l'occasion. J'ai travaillé au journal local pendant quelques années, j'ai lu le journal tous les jours et je n'ai jamais vraiment connu Ruth. Mais depuis un an, je lis son blog et ça m'épate. Son intégrité, son honnêteté, sa franchise et sa passion absolue pour raconter l'histoire sont des choses que je n'ai jamais reconnues lorsqu'elle a écrit pour le Star. En fait, je ne savais même pas qui elle était au Star!

Comment ont-ils empêché un talent comme elle d'exploser, je n'en ai aucune idée… Je ne peux que deviner que c'était de la politique et du montage. J'ai lu les articles sur Indy Star maintenant et la plupart d'entre eux se lisent comme des rapports de police ou des nécrologies… aucune vie en eux. Cela me rend fou qu'ils ne puissent pas voir cela et faire quelque chose à ce sujet.

J'avais un patron et un mentor, Skip Warren, il y a longtemps. Il a dit que les employés vous surprendraient toujours si vous leur donniez la possibilité de réussir. Ce n'est pas différent avec les journaux. Les sociétés monstres, la politique et la direction intermédiaire ont détruit le journal. Le blog de Ruth continuera à prendre de l'ampleur… et toute personne ayant un lecteur de nouvelles trouvera ces anciens journalistes de journaux et commencera à lire leurs blogs!

Ruth n'a pas de budget publicitaire pour essayer de la garder au top comme le fait Star, mais pas de soucis - je pense que le site de Star tuera suffisamment de ses talents internes qui pousseront les gens vers des sites plus informatifs comme celui de Ruth! J'ai entendu des initiés dire que les domaines de croissance du site de Star étaient vraiment centrés sur le contenu généré par les utilisateurs, les nouvelles de niche (locales) et les blogs. Huh! Imagine ça!

IndyStar.com

2 Commentaires

  1. 1

    Tu sais Doug, j'ai tendance à oublier que les gens lisent encore les journaux. Je sais que cela semble bizarre, mais cela fait si longtemps que je ne l'ai pas fait, que mon cadre de référence a changé.

    Lorsque ces vendeurs font du porte-à-porte pour vendre des abonnements, je sais que je finis toujours par avoir l'air d'avoir demandé si j'avais besoin d'acheter un bloc de glace pour ma glacière ou du distillat de pétrole pour ma voiture sans chevaux.

    Un regard qui dit "... Vraiment... les gens font encore ça ?" 🙂

  2. 2

    Je sais ce que tu veux dire, Tony. Google Feedreader a totalement remplacé mon abonnement au journal. Je lis encore quelques magazines… peut-être là où le talent s'est déplacé. Et je suis un fou des livres. Je pense que l'odeur et la sensation du papier sont encore naturelles pour moi.

    Ce qui me manque le plus, c'est le talent, cependant… c'est ce que j'essayais vraiment de dire. J'espère que les journalistes se tournent de plus en plus vers les blogs (en dehors des journaux pour lesquels ils travaillent). En fait, j'adorerais voir des sites de blogs « sponsorisés » avec de vrais journalistes qui n'ont pas de limites quant à l'endroit où ils peuvent apporter leurs écrits.

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..