Google et Facebook nous rendent stupides

facebook stupide

J'ai eu un débat amusant hier soir avec l'un des amis de ma fille. Elle a 17 ans et est déjà une centriste / libérale professée. C'est cool - j'admire qu'elle est déjà passionnée par la politique. Quand je lui ai demandé quelles émissions elle regardait pour entendre ce qui se passait dans le monde, elle a dit que c'était à peu près Oprah et Jon Stewart… avec un peu d'Anderson Cooper mélangé. J'ai demandé si elle regardait Bill O'Reilly ou Fox News et un air de dégoût total apparut sur son visage. Elle a noté qu'elle détestait Fox et ne la regarderait jamais.

Mon débat avec elle était simple… Comment était-elle exposée à l'autre côté de la dispute si tout ce qu'elle faisait était de regarder ou d'entendre un côté? En termes simples, elle ne l'était pas. Je lui ai posé une tonne de questions sur la politique ... si nous avions plus ou moins de soldats à l'étranger, si les riches se sont enrichis ces dernières années, si plus ou moins de gens étaient en prison, si plus ou moins de gens étaient assistés sociaux, que ce soit chez eux la propriété était à la hausse ou à la baisse, que le Moyen-Orient nous considère maintenant comme un ami ou toujours comme un ennemi… elle était frustrée parce qu'elle ne pouvait répondre à aucune des questions.

J'ai plaisanté en disant qu'elle était simplement un lemming (pas trop bien). En ne s'exposant pas à l'idéologie et aux opinions des autres, elle se privait de la capacité de se décider. Je ne m'attends pas à ce qu'elle regarde Fox et croie tout ce qu'ils disent… elle devrait écouter et vérifier l'information et arriver à sa propre conclusion. C'est tout à fait normal d'être centriste ou libérale… mais elle doit savoir que c'est aussi bien d'être conservatrice ou libertaire. Nous devons tous nous respecter les uns les autres.

Divulgation: je regarde Bill O'Reilly et Fox News. Je regarde aussi CNN et BBC. J'ai lu NYT, WSJ et The Daily (quand ça marche). J'aime aussi le rapport Colbert et Jon Stewart de temps en temps. En toute honnêteté, j'ai abandonné MSNBC. Je ne les considère plus comme des nouvelles.

Il est facile d'avoir ce débat lorsque nous parlons de nos choix et de ce que nous regardons… mais qu'en est-il lorsque nous n'avons pas de choix? Google et Facebook nous volent de cela et atténuer la recherche et les interactions sociales que nous obtenons sur le Web. Il n'y a pas grand chose sur quoi je suis d'accord Eli Pariser de MoveOn… mais c'est une conversation qui doit avoir lieu (cliquez pour voir la vidéo). Comme le dit mon bon ami le Blog Bloke, Facebook nous rend stupides.

Lorsque Facebook et Google possèdent une grande partie des informations qui nourrissent notre cerveau, devraient-ils les filtrer à un point où cela pourrait réellement nous étourdir? Le concours de popularité qui stimule les résultats de recherche et les entrées sur le mur Facebook n'est que cela… un concours de popularité. N'est-ce pas là le plus petit dénominateur commun de l'information? Ne devrions-nous pas développer des algorithmes qui découvrent des sites nouveaux et populaires qui nous fournissent des informations plutôt que de nous rejoindre?

5 Commentaires

  1. 1

    J'ai récemment regardé (et j'ai adoré!) Cette vidéo d'Eli Pariser - je ne pourrais pas être plus d'accord avec son évaluation. La personnalisation, bien que géniale dans certains cas, réduit considérablement notre vision du monde. Il incombe à Facebook, à Google et à d'autres de nous accorder une visibilité et un contrôle sur la manière dont ils adaptent nos résultats afin que nous puissions décider de voir les choses qui ne sont pas seulement pertinentes, mais aussi importantes, inconfortables et différentes de nos propres intérêts.

  2. 2

    J'ai récemment regardé (et j'ai adoré!) Cette vidéo d'Eli Pariser - je ne pourrais pas être plus d'accord avec son évaluation. La personnalisation, bien que géniale dans certains cas, réduit considérablement notre vision du monde. Il incombe à Facebook, à Google et à d'autres de nous accorder une visibilité et un contrôle sur la manière dont ils adaptent nos résultats afin que nous puissions décider de voir les choses qui ne sont pas seulement pertinentes, mais aussi importantes, inconfortables et différentes de nos propres intérêts.

  3. 3

    La socialisation de la recherche entraînera la disparition des résultats de recherche indépendants et impartiaux, et le glas des moteurs de recherche en général s'ils n'arrêtent pas de danser sur le mastodonte de Facebook. Faire du SERPS un concours de popularité est une GROSSE erreur ... dont je ne sais pas si Google peut récupérer. C'est perdu de ma crédibilité. Honteux.

  4. 4

    un moyen de contrer le point de vue de google / facebook consiste à organiser d'autres sources en dehors de la recherche. nous ne devons pas nous fier à des algorithmes à source unique (google / facebook) pour nous présenter des informations; nous devrions plutôt utiliser nos propres capacités pour identifier les ressources d'information. cela ne veut pas dire ne pas utiliser la technologie, cela signifie cultiver une pratique de découverte qui apporte sérendipité et synchronicité.

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..