Qu'est-ce qu'une autorisation expresse ou implicite?

Depositphotos 15656675 s

Le Canada tente d'améliorer sa réglementation sur le SPAM et les lignes directrices que les entreprises doivent respecter lorsqu'elles envoient leurs communications par courriel avec le nouveau Législation canadienne anti-SPAM (LCAP). D'après les experts en délivrabilité auxquels j'ai parlé, la législation n'est pas si claire - et personnellement, je pense qu'il est étrange que des gouvernements nationaux interfèrent avec des problèmes mondiaux. Imaginez que quelques centaines de gouvernements différents rédigent leur propre législation… absolument impossible.

L'un des aspects de la LCAP est la différence entre exprimé et implicite autorisation. L'autorisation expresse est une méthodologie d'opt-in où le destinataire de l'e-mail a cliqué ou s'est inscrit lui-même. La permission implicite est un peu différente. Une fois, je me suis disputé avec un représentant de la délivrabilité d'un fournisseur de services de messagerie de premier plan à ce sujet. Il m'avait donné sa carte de visite avec son adresse e-mail dessus - et je l'ai utilisée comme implicite l'autorisation de lui envoyer ma newsletter par e-mail. Il s'est plaint directement à mon fournisseur de services de messagerie, ce qui a causé tout un chahut. Il a estimé qu'il n'avait pas donné la permission. J'ai senti que c'était le cas.

Il avait tort, bien sûr. Alors que son point de vue personnel était une exigence pour une autorisation expresse, il n'y a pas (encore) une telle réglementation. Dans la législation CAN-SPAM des États-Unis, vous n'avez pas besoin d'une autorisation implicite ou expresse pour envoyer un e-mail à qui que ce soit… vous êtes simplement tenu de fournir un mécanisme de désinscription si vous n'avez aucune relation commerciale avec l'abonné. C'est vrai… si vous avez une relation d'affaires, vous n'avez même pas besoin d'avoir un opt-out ! Bien que ce soit la réglementation, les fournisseurs de services de messagerie vont beaucoup plus loin avec leurs plates-formes.

Exemples d'autorisations exprimées et implicites

Selon la CASL, voici des exemples de la différence entre les autorisations exprimées et implicites:

  • Autorisation exprimée - Un visiteur de votre site remplit un formulaire d'abonnement avec l'intention d'être placé sur votre liste. Un e-mail de confirmation d'acceptation est envoyé qui oblige le destinataire à cliquer sur un lien pour confirmer qu'il souhaite être placé sur la liste. C'est ce qu'on appelle la méthodologie du double opt-in. Lorsqu'ils cliquent sur le lien, la date / heure et le cachet IP doivent être enregistrés avec leur enregistrement d'abonnement.
  • Autorisation implicite - Un visiteur de votre site remplit un formulaire d'inscription pour télécharger un livre blanc ou s'inscrire à un événement. Ou un consommateur vous fournit une adresse e-mail via une carte de visite ou à la caisse. Ils n'ont pas expressément donné l'autorisation qu'ils souhaitaient recevoir des communications marketing par e-mail de votre part; par conséquent, la permission était implicite - non exprimée. Il se peut que vous puissiez toujours envoyer des communications par courrier électronique à la personne, mais uniquement pour une période limitée.

Bien que les conditions de presque tous les fournisseurs de messagerie indiquent que vous devez avoir autorisation, ils vous fournissent tous les moyens d'importer toute liste que vous pourriez trouver ou acheter. Ainsi, un sale secret de l'industrie est qu'ils gagnent une tonne d'argent grâce à leurs clients qui envoient du SPAM alors qu'ils marchent dans l'industrie en criant qu'ils sont absolument contre. Et toutes les technologies de délivrabilité, les algorithmes et les relations super-duper de l'ESP n'ont pas d'importance squat… parce qu'ils ne contrôlent pas ce qui arrive dans la boîte de réception. Le fournisseur d'accès Internet le fait. C'est le grand sale secret de l'industrie.

Quel est l'impact de l'autorisation sur la boîte de réception?

Autorisation exprimée ou implicite n'a aucun impact direct sur votre capacité à accéder à la boîte de réception! Un fournisseur de services Internet comme Gmail n'a pas la moindre idée, lorsqu'il reçoit un e-mail, que vous ayez ou non l'autorisation de l'envoyer… sans se soucier du fait qu'il soit explicite ou implicite. Ils bloquent un e-mail en fonction du verbiage, de l'adresse IP à partir de laquelle il est envoyé ou d'un certain nombre d'autres algorithmes qu'ils utilisent. J'ajouterais que si vous vous perdez un peu avec votre définition personnelle de implicite, vous pouvez augmenter vos rapports de SPAM et éventuellement commencer à avoir des difficultés à atteindre la boîte de réception.

J'ai toujours dit que si l'industrie voulait vraiment résoudre le problème du SPAM, alors faites en sorte que les FAI gèrent l'autorisation. Gmail, par exemple, pourrait développer un API pour l'acceptation où ils SAVENT que leur utilisateur a donné l'autorisation expresse de recevoir des e-mails d'un fournisseur. Je ne sais pas pourquoi ils ne le font pas. Je serais prêt à parier le soi-disant basé sur l'autorisation les fournisseurs de services de messagerie hurleraient si cela arrivait… ils perdraient beaucoup d'argent en envoyant autant de SPAM.

Si vous envoyez un e-mail commercial et que vous souhaitez mesurer votre capacité à atteindre la boîte de réception, vous devrez utiliser un service comme nos sponsors à 250ok. Leur informateur de la boîte de réception vous fournit une liste de départ d'adresses e-mail à ajouter à votre liste d'e-mails, puis ils vous indiqueront si vos e-mails vont ou non directement dans le dossier indésirable ou dans la boîte de réception. La configuration prend environ 5 minutes. Nous l'utilisons à CircuPress où nous voyons un placement fantastique dans la boîte de réception. Leur service vous permettra également de savoir si votre service a été mis sur liste noire ou non.

La réglementation canadienne franchit une autre étape et impose une limite de 2 ans pour l'envoi de courriels à toute personne permission implicite. Ainsi, si quelqu'un avec qui vous entretenez une relation commerciale vous donne son adresse e-mail, vous pouvez lui envoyer un e-mail… mais uniquement pour une période de temps spécifique. Je ne sais pas comment ils vont faire appliquer une telle législation. Je suppose que les fournisseurs de services de messagerie devront réorganiser leurs systèmes pour incorporer les importations de liste pour les autorisations implicites qui vous permettent d'ajouter une piste d'audit en cas de plainte. Oh, et la LCAP exige que vous obteniez le consentement exprès des contacts existants sur votre liste avant le 1er juillet 2017 en utilisant un campagne de reconfirmation. Les spécialistes du marketing par e-mail vont être très touchés par celui-là!

Plus d'informations sur la CASL

Cakemail a fait du bon travail en élaborant un guide de la CASL - vous pouvez télécharger ici. Oh - et si vous souhaitez gérer un peu mieux vos abonnements, donnez Unroll.me un essai! Ils gardent une trace de chaque e-mail qui arrive dans votre boîte de réception Gmail et vous permettent de regrouper le contenu que vous souhaitez ou de vous désabonner du contenu que vous ne souhaitez pas. Gmail devrait les acheter!

Dernière remarque à ce sujet. Je ne veux pas que les gens pensent que je suis un défenseur du SPAM. Je ne suis pas ... je pense autorisation expresseles stratégies de courrier électronique basées sur des résultats commerciaux exceptionnels. Cependant, j'ajouterais également que je suis réaliste à ce sujet et que j'ai vu des entreprises agrandir leurs listes de diffusion et ensuite développer leur activité grâce à des permission implicite programmes.

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..