La technologie active ou désactive-t-elle votre marketing?

dénié

Ayant travaillé dans le logiciel en tant que service au cours de la dernière décennie, une grande partie de sa popularité vient d'une entreprise n'ayant pas à passer par son service informatique. "Tant que vous n'avez pas à parler à nos informaticiens !", Est un mantra que j'entends souvent,"Ils sont occupés !" .

Chaque demande est faite via le processus interne et a par la suite rencontré 482 raisons pour lesquelles il ne peut pas être terminé. Ironiquement, ce sont les mêmes gars qui ont vraiment agacé quand vous cherchez la solution à l'extérieur!

Cela soulève la question suivante : votre service informatique facilite-t-il vos efforts de marketing ou les désactive-t-il ? Si vous êtes directeur informatique, travaillez-vous chaque jour pour aider vos clients ou les refusez-vous simplement ?

Si l'une ou l'autre des réponses est la dernière, c'est une tendance inquiétante qui, je pense, est en train de se développer. De plus en plus de commerçants que je connais sont marre avec leur service informatique. Dans une entreprise dans laquelle j'ai travaillé (qui hébergeait des dizaines de serveurs Web), nous avons en fait acheté un pack d'hébergement externe.

Il est temps de changer! Votre service informatique doit être au travail auprès de vous de permettre la technologie nécessaire pour gérer votre entreprise.

Voici un excellent article de Hugh MacLeod sur le sujet:

Evil Bunny et le département informatique

11 Commentaires

  1. 1

    J'ai eu du plaisir à diriger la technologie et les opérations pour plusieurs startups. Startups à croissance très rapide avec de grands besoins marketing. Sans le travail collaboratif entre l'équipe technique, les opérations, le marketing et le développement du business… rien ne serait arrivé.

    La collaboration doit avoir lieu et les RESSOURCES doivent également être partagées. La raison pour laquelle tant de personnes en informatique vous donneront autant de points négatifs est la suivante (du moins d'après mon expérience):
    1. La plupart des budgets technologiques sont extrêmement serrés. Il n'y a pratiquement pas de place pour respirer. Vous apportez autre chose qui vous coûtera des ressources, mais vous NE POUVEZ pas apporter quoi que ce soit à la table mais des demandes, vous n'agissez pas en équipe et votre cupidité nuit à l'entreprise. Vous voulez quelque chose - payez-le. Les ressources techniques ne sont pas gratuites.
    2. Les informaticiens ne sont pas des idiots. Si vous les traitez comme tels, ils vous rendront la pareille. C'est la vie. Il est dans le meilleur intérêt de l'entreprise que vous investissiez le temps pour vous assurer que les informaticiens comprennent parfaitement l'impact de vos projets. Sollicitez des commentaires et vous recevrez une collaboration.

    La technologie d'entreprise est au cœur de la productivité et de l'efficacité des employés. Traiter quelque chose de moins que cela est un mauvais jugement.

    Et enfin, les projets technologiques qui semblent simples pour les non-techniciens sont généralement très difficiles à réaliser. Et les projets difficiles peuvent avoir une solution très simple. Soyez collaboratif avec votre équipe. Si vous choisissez de créer des silos, vous devriez vous attendre à de mauvais résultats.

    Il devrait y avoir une personne de votre service informatique dans CHAQUE réunion marketing. C'est ce que je préconise toujours.

    Juste mes centimes 2.

    Apolinaras «Apollo» Sinkevicius
    http://www.apsinkus.com

    • 2

      Apollo, bien que je sois d'accord avec tout ce que vous avez dit, je ne pense pas que le raisonnement justifie la désactivation informatique. Le long et court de celui-ci se résume aux objectifs commerciaux. L'informatique doit s'aligner sur les objectifs métier ultimes, il ne s'agit pas de l'informatique mais de l'entreprise.

      Quant aux informaticiens qui ne sont pas des idiots et ne devraient pas être traités comme tels, je suis d'accord. Mais encore une fois, il est de la responsabilité de la direction informatique de changer l'image de son département et de s'assurer que ses employés ne réciproquent pas les mauvais comportements.

      Il faut un vrai leadership en informatique pour créer un bon service informatique. Le leader doit quitter le rôle «Je suis un gourou de la technologie» et inscrire «Comment l'informatique peut-elle vous aider aujourd'hui?» chapeau. Ce n'est pas parce que le service informatique devrait participer à une réunion que vous le serez à moins que vous ne défendiez la valeur de l'informatique et que vous changiez la perception de l'informatique.

      Il appartient au responsable informatique de faire du service informatique des catalyseurs, ce qui signifie changer la façon dont l'informatique est faite et en quoi consiste l'informatique. L'informatique n'est pas une question de technologie, mais une question d'affaires et de réussite.

      Adam petit

  2. 3
  3. 4

    Ayant été le CIO pour une entreprise qui a dû travailler avec des entreprises d'un milliard de dollars, j'ai appris que de nombreux services informatiques vont simplement abattre quelque chose parce qu'ils ne veulent pas s'en occuper. Pendant des années, j'ai dit à mes employés, à mes pairs et à mes supérieurs que s'ils voulaient l'innovation, l'informatique devait être un catalyseur et non un handicap!

    Pour mes employés, cela signifiait écouter la demande, si la direction avait décidé que c'était un projet qui devait être fait, faites-le. Aussi simple que cela. S'ils pouvaient améliorer un processus en le rendant plus facile, plus rapide et moins coûteux, proposez-le! Recherchez ces opportunités.

    Pour mes pairs, cela signifiait qu'ils devaient être ouverts aux idées venant de l'extérieur de leur domaine d'expertise et qu'ils devaient être prêts à expliquer leurs problèmes en des termes que la technologie pourrait comprendre et aider.

    Pour mes supérieurs, cela signifiait adopter le changement, tirer parti et responsabiliser l'informatique au besoin et, surtout, aligner les priorités informatiques sur les objectifs commerciaux tels que l'assurance qualité, l'efficacité de la production et reconnaître que même si l'informatique n'était pas un générateur de revenus, elle pouvait économiser plus d'argent chaque année. qu'il a dépensé. L'informatique ne doit pas être uniquement un coût.

    Le simple fait que cela «ne figurait pas dans le budget» n'était pas une excuse suffisante pour ne pas mettre en œuvre un programme de réduction des coûts et d'amélioration de l'efficacité. Cela signifiait que nous devions redéfinir la priorité de nos projets et repousser quelque chose.

    Adam petit
    http://www.connectivemobile.com

  4. 5

    Ce ne sont pas seulement les informaticiens qui pourraient désactiver les efforts de marketing grâce aux nouvelles technologies. Parfois, vous rencontrez des spécialistes du marketing qui pourraient rejeter la nouvelle technologie, car ils pourraient la voir comme une menace pour leur rôle professionnel.
    Je crois que toute personne impliquée dans le marketing doit s'adapter à une nouvelle technologie intelligente et rentable. Ceux qui ne sont pas confrontés à des moments plus difficiles que ceux qui le font.

  5. 6

    Je crois que Peter Drucker a eu une citation une fois qui disait: «Qu'est-il arrivé au« je »dans l'informatique?» L'accent de l'informatique est et a été sur la technologie. L'informatique emploie rarement les personnes chargées de l'information ou des communications, ni les personnes chargées de faciliter les innovations informatiques. En termes simples, la plupart des services informatiques devraient être renommés «HelpDesk» ou «Service e-mail».

  6. 8

    Peter Drucker a écrit un excellent article il y a une dizaine d'années. Il a déclaré que les imprimeurs étaient devenus des seigneurs et des barons lors de la précédente révolution de l'information parce qu'ils avaient été crédités à tort pour les informations mises à disposition. Au fil du temps, ils sont devenus plus des cols bleus, considérés comme des techniciens plus que des créateurs réels.
    De nombreuses entreprises sont dirigées par inadvertance par leurs services informatiques qui décident de ce qui est fait en premier.
    Rencontrez-vous une fois par mois, voire toutes les deux semaines, et les personnes qui dirigent l'entreprise doivent définir les priorités. Ensuite, dites à tout le monde, y compris à l'informatique, ce qu'ils sont. Assurez-vous que les choses importantes sont faites et, tout aussi important, ce qui ne va pas être fait ce mois-ci.
    Si vous autorisez le service informatique à établir des priorités, vous en faites des seigneurs et des barons. Ils devraient être très appréciés pour permettre et soutenir la vision de votre entreprise, mais ne pas leur donner la priorité et ne pas dire aux utilisateurs ce qui ne va pas être fait ne parvient pas à diriger votre entreprise.

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..