Qui vous retient?

te retenir

L'un des problèmes que nous avons actuellement avec les élections, c'est qu'elles sont trop longues. Essayer de s'attendre à ce qu'un candidat réussisse plus d'un an sans se faire passer pour un cinglé est presque impossible. C'est tout aussi difficile pour le président… tout le monde se demande qui dirige cet endroit puisqu'il est tout le temps en déplacement pour se faire élire. Et chaque seconde de chaque étape de chaque discours est ridiculement analysée à mort jusqu'à ce que nos médias puissent trouver une sorte de morceau d'un problème sur lequel se lancer. C'est dégoutant.

Je ne suis pas un candidat, mais vous présenter sur les réseaux sociaux vous ouvre au même examen. Au fur et à mesure que vous continuez à écrire, tweeter, mettre à jour et partager, les chances pour vous de faire une secousse totale de vous-même approchent de 100%. Si vous ne le faites jamais, vous n'y mettez tout simplement pas votre cœur et votre passion. Je mets mon pied dans ma bouche tout le temps. Un jour, je dirai aux gens qu'il y en a pas de règles sur les réseaux sociaux, Ensuite je vais crier après tout le monde sur Google+ pour la façon dont ils l'utilisent.

Beaucoup de gens (et d'entreprises) grinceraient des dents à l'idée d'être pris dans une contradiction comme celle-ci.

Pas moi.

Pourquoi? Je ne vais même pas laisser la peur de ressembler à un con m'empêcher de m'exprimer. Si vous ne l'aimez pas, comme Chris Brogan a commenté… Vous pouvez me retirer de votre cercle.

Aisha TylerJ'ai rencontré deux personnes extraordinaires à BlogWorld Expo et je veux les mentionner ici. L'un était Aisha Tyler, une personne avec tant de talents (y compris l'esprit le plus rapide dont j'ai jamais été témoin) que je ne peux même pas les énumérer.

mademoiselle LoriAprès le discours d'ouverture, je me suis assis avec Mlle Lori, une célébrité connue pour son travail sur PBS et son travail continu dans les médias sociaux, dans les médias et dans l'éducation. Nous avons passé des heures à discuter… et j'ai même eu la chance de partager un taxi avec Miss Lori ce matin! Je ne peux même pas dire à quel point elle était incroyable de parler.

Intéressant… le deux personnes qui m'ont fait une impression indélébile étaient brillants, forts, noirs, féminins et beaux. Maintenant - avant que vous ne commenciez à lancer vos sales blagues de vieil homme, je vais vous interrompre tout de suite. Ce n'est pas la beauté qui m'a attiré… c'était le courage impressionnant de ces deux dames. Je pensais que c'était difficile pour moi de sortir mais je ne peux même pas imaginer tout ce qui aurait pu retenir Aisha et Miss Lori. Cela ne les a pas ralentis. Ils ont ouvert la voie partout ils sont partis. Et les médias sociaux ne sont que la prochaine chose qu'ils doivent conquérir (ils sont déjà bien partis!).

Je n'ai pas arrêté d'y penser.

L'une des choses qui a propulsé ma croissance dans cette industrie ces dernières années a été ma capacité à surmonter la peur de l'échec. J'ai simplement arrêté d'écouter les gens qui me disaient que je ne pouvais pas, ne voudrais pas ou ne devrais pas. J'ai arrêté d'écouter mes collègues, mes amis et même ma famille. J'ai fait un pas en avant de toute façon. Les gens… j'ai 43 ans! C'est le temps qu'il m'a fallu pour surmonter et avancer. Même aujourd'hui, quand quelqu'un dit que les gens parlent derrière mon dos ou qu'ils partagent des rumeurs, je ne recule pas - j'attaque. La peur m'a paralysé pendant 20 ans. Cela a volé au moins la moitié de ma vie, à la fois personnelle et professionnelle. Je ne suis pas sans peur, mais je ne laisserai plus jamais la peur m'arrêter.

Cela dit… Je suis un wussy total comparé à Aisha et Miss Lori. Les deux ont plongé dans les médias sociaux sans groupe de soutien (j'étais entouré de geeks). Les deux provenaient des médias traditionnels où les médias sociaux étaient (et sont) toujours considérés avec scepticisme. Les deux sont des femmes, culturellement il y a un fossé avec les femmes et la technologie. Tous deux avaient un CV impressionnant et une croissance continue dans une carrière traditionnelle. Sans oublier que cette industrie n'est pas exactement un aimant de diversité.

Mais ils l'ont quand même fait.

Pourquoi? En les écoutant, c'est parce que leur passion et leur vision de voir qu'il y avait une opportunité dans cette industrie était bien plus grande que toute peur qu'ils auraient pu avoir (je ne sais même pas s'ils avaient peur!). Aisha l'a parfaitement mis dans la destruction finale de la keynote… f *** eux elle a dit. J'étais ravi d'entendre ça parce que c'était ce que je disais à chaque fois que quelqu'un parlait derrière mon dos de ma condamnation imminente.

Vous devez comprendre que la seconde où vous vous séparez du troupeau, vous êtes différent. Le troupeau veut vous ramener. Ils ne veulent pas que vous couriez en avant. Ils veulent vous retenir. Vous ne pouvez pas les laisser. Heureusement pour vous, il y en a d'autres comme vous qui vous aideront. Alors que je passais du temps avec mes amis à BlogExpo Universelle, J'ai trouvé que j'étais à la maison avec des gens qui voulaient que je réussisse. Et je veux qu'ils réussissent aussi.

Qui vous retient? Je sais ce que vous pouvez leur dire… demandez simplement à Aisha.

2 Commentaires

  1. 1

    Doug, jamais allé sur votre blog auparavant, Mlle Lori l'a posté sur Twitter, alors lisez-le… et souvenez-vous de vous avoir vu à #Bwela mais ne saviez pas qui vous étiez. Donc, au point, c'est un article incroyable et honnête. Je suis un mec opiniâtre, mais j'ai laissé la peur me retenir beaucoup dans ma vie. J'aurai 35 ans dans quelques jours, mais j'ai travaillé dur pour laisser cette peur derrière moi. J'apprécie vraiment votre message et c'est toujours formidable d'entendre les autres alors qu'ils ont traversé ce labyrinthe. Merci mec, en a un bon !!

Que pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..